NOS PRODUITS

Pompe à chaleur


La pompe à chaleur (PAC) permet de capter l’énergie en milieu extérieur, la transformer en chaleur, pour ensuite la diffuser dans l'habitat.

 "A chaque source sa solution" 


C’est avant tout un système de chauffage, mais elle permet également de répondre à des besoins d’eau chaude sanitaire et aussi de climatisation : on parle dans ce cas de PAC réversibles.


La pompe à chaleur est composée de 4 éléments principaux :
 

  •  L’évaporateur : il récupère les calories de l’environnement extérieur (sol/eau/air), pour les transférer au liquide frigorigène (froid et liquide) et les faire entrer en ébullition.
  • Le compresseur : il aspire et compresse le fluide frigorigène sous forme de gaz à basse température, afin de le transformer en gaz chaud à une pression élevée.
  • Le condenseur : il récupère l’énergie du gaz produit par le compresseur, pour la céder à l’eau du circuit de chauffage. Le gaz frigorigène se condense pour passer de l’état gazeux à l’état liquide.
  • Le détendeur : il abaisse la température du liquide frigorigène formé par le condenseur. Celle ci sera alors beaucoup plus basse et inférieure à la température de la source de récupération.


Ainsi, la pompe à chaleur permet de couvrir jusqu’à 70 % des besoins de chauffage d’une habitation. Les 30 %  restant (différent selon la source d’énergie et le mode de fonctionnement utilisé) correspondent à la consommation d’énergie électrique utile au fonctionnement de la pompe.

En effet, chaque pompe à chaleur a besoin d’un apport en électricité (ou gaz pour certains modèles) pour fonctionner, mais celui-ci reste minime au regard de l’énergie thermique diffusée, soit un gain écologique et économique.

Le Coefficient de Performance (COP) d’une machine permet d’évaluer son rendement en comparant la consommation d’énergie électrique à la production d’énergie thermique.

Enfin, l’avantage de ce système est qu’il s’adapte pratiquement à tous les modes de chauffage existants (radiateur, plancher-chauffant, ventilo-convecteur, unité murale ou console, etc.)

Il existe 2 familles de pompes à chaleur :

PAC Aérothermique

La PAC Air/Air fonctionne par deux unités. L'unité extérieure permet de puiser les calories de l'air, et le ventilo-convecteur les restitue dans la maison avant tout pour le chauffage mais également le rafraichissement l'été dans le cas d'une PAC réversible.

La 
PAC Air/Eau permet de chauffer l’eau d’un circuit de chauffage grâce à l’air récolté  en extérieur, mais également d’assurer le rafraichissement de l’habitation en été et la production d’eau chaude sanitaire (sous certaines conditions).
Ainsi, on utilise une technologie de PAC mixte, comportant un circuit pour le fluide frigorigène des capteurs, et un circuit pour l’eau chaude des émetteurs de chaleur.

PAC Géothermique

Les PAC Eau/Eau permettent de capter la chaleur du sol et de la restituer soit directement dans un plancher chauffant en circuit fermé (PAC détente directe), soit dans l’eau circulant dans les différents émetteurs de chauffage (PAC à procédé mixte).

Selon la surface extérieure et le terrain, 
2 types de capteurs existent pour la géothermie:

  • Capteurs horizontaux : les plus répandus et moins onéreux, ils sont disposés horizontalement à faible profondeur, et nécessitent toutefois une surface de terrain suffisante.
  • Capteurs verticaux : système plus coûteux mais avec emprise sur le sol réduite, les capteurs sont disposés verticalement dans des forages préalablement réalisés.Leur installation fait l’objet de démarches administratives et est soumise à des autorisations.




Eau Chaude Thermodynamique


Le chauffe eau thermodynamique, malgré un nom qui semble compliqué est un système simple permettant de de chauffer de l’eau. Il est composé d’un ballon d’eau chaude et d’une pompe à chaleur intégrée.

Fonctionnement d’un chauffe eau thermodynamique :


La pompe à chaleur d’un chauffe eau thermodynamique a pour principe de fonctionnement, la récupération des calories dans l’air pour les introduire ensuite dans l’eau du ballon et ainsi fournir de l’eau chaude sanitaire.

Les ressources en calories d’un chauffe-eau thermodynamique ou CET peuvent être issues de :

  •  L’air ambiant de la pièce où il est installé 
  •  La récupération de l’air extrait d’une VMC. 
  •  L'air extérieur (CET avec groupe extérieur) 
Consommation d'un chauffe eau thermodynamique :


Quand l’eau présente dans le ballon eau chaude thermodynamique n’est pas assez chaude, un appoint électrique, qui peut être réglé sur les heures creuses de tarification de l’EDF, assure la relève. Par rapport au CE standard, les CET émettent moins de CO2. Le coût est aussi réduit par rapport à un chauffe eau solaire qui nécessite un appoint en hiver.

La réduction sur la facture d’eau chaude, si l’utilisation est optimale, peut atteindre 70% à 75% l’année.

Installer un chauffe eau thermodynamique :


Comme pour toutes les pompes à chaleur, le CET rejette à partir de l’air chaud, de l’air froid vers l’extérieur de la maison à l’aide d’une gaine d’aération. Mais elle a aussi un autre intérêt, l’air froid expulsé peut être conservé afin de climatiser par exemple une cave à vins ou supprimer l’humidification d’une buanderie.

Le CET ne nécessite pas une température ambiante élevée, car même avec de l’air extérieur à -5°C, il peut fonctionner correctement. Mais il est préférable d‘installer un chauffe eau thermo dynamique dans une pièce où la température ambiante est au minimum de 10°C ou même 15°C. Dans le cas contraire, l’appoint électrique sera préférable car le système deviendra moins rentable.

Il est conseillé d'installer un chauffe eau thermodynamique soit réalisée dans une pièce de 20m2 au minimum représentant un volume de 40m3 d’air à brasser.


Le chauffage et l'eau chaude solaire


Installer un chauffe-eau solaire individuel (CESI) ou un système solaire combiné (SSC) dans votre maison vous permet de faire de réelles économies d'énergie et de réduire votre facture d'électricité, gaz, ou fuel, etc, servant à produire votre eau chaude sanitaire et votre chauffage.

Le chauffe-eau solaire individuel : simple et performant
 

Un chauffe-eau solaire individuel permet d'assurer uniquement la production d'eau chaude sanitaire (ECS) pouvant couvrir de 40 à 70% des besoins d'une famille.

Des capteurs solaires, le plus souvent installés sur le toit, récoltent les calories produites par le soleil. Celles-ci sont ensuite conduites à un ballon solaire grâce au fluide caloporteur qui circule dans les capteurs.

 

On distingue clairement 5 éléments principaux dans un chauffe-eau solaire :

  • Des capteurs solaires, aussi appelés panneaux solaires, placés à l'extérieur pour recevoir les rayons du soleil,

  • Un ensemble de régulation et de circulation, qui optimise l'apport d'énergie solaire vis à vis de l'appoint,

  • Un ballon de stockage d'eau sanitaire, aussi appelé ballon solaire,

  • Un mitigeur, qui régule le débit et la température de l'eau en provenance du ballon,

  • Un système d'appoint, parfois intégré directement au ballon, qui assure en complément la production d'eau chaude sanitaire.

 
Le système solaire combiné : 2 en 1 solaire
 
Le système solaire combiné (SSC) permet de couvrir jusqu'à 60 % des besoins en eau chaude sanitaire et 20 à 60 % des besoins en chauffage annuels d'une maison.
 

Tout comme le CESI, des capteurs solaires se chargent de récupérer la chaleur du soleil et de la restituer au ballon solaire qui la transmet au réseau de chauffage. Ce système est souvent installé dans des logements neufs, mais convient également lors d'une rénovation, du moment que les émetteurs de chaleur peuvent fonctionner à basse température.

 
Quel système solaire thermique choisir ?
 
Pour votre chauffe-eau solaire individuel, deux systèmes s'offrent à vous, à choisir en fonction des conditions climatiques, de l'esthétique et du budget :
 
  • Le chauffe-eau solaire à éléments séparés (le plus répandu)

Des capteurs et un ballon, placé dans une pièce de la maison ou une construction attenante. La circulation du fluide caloporteur entre les deux composants peut être naturelle (thermosiphon) ou forcée par un circulateur (pompe électrique).

 
  • Le chauffe-eau solaire monobloc
Les capteurs et le ballon sont couplés et placés à l'extérieur, de manière plus compacte. Cette installation est répandue dans les zones au climat chaud (Caraïbes, bassin méditerranéen, etc.). 
Pour votre système solaire combiné, deux systèmes s'offrent à vous :
 
  • Le système à hydroaccumulation
Un grand volume d'eau, qui sert aussi bien à l'eau de chauffage qu'à l'eau sanitaire, est chauffé dans un ballon volumineux (plus de 500 litres), voire composé d'un ballon-tampon à l'intérieur pour distinguer eau de chauffage et eau sanitaire. Ce système ne fonctionne avec une bonne efficacité, qu'avec des radiateurs basse température ou plancher chauffant basse température.
 
  • Le système par plancher solaire direct (PSD)

En cas d'apports solaires provenant du capteur, le liquide caloporteur circule directement, sans échangeur, dans un plancher chauffant qui joue à la fois le rôle de stockage d'énergie à basse température et d'émetteur de chaleur douce, permettant au capteur de travailler avec un excellent rendement.

L'énergie d'appoint (de tout type) est sollicitée au minimum, tandis que l'eau chaude bénéficie au maximum des apports solaires ; l'hiver, l'appoint apporte le complément, et pendant 6 à 7 mois par an le système fonctionne en quasi autonomie solaire.

Un seul régulateur pilote l’intégralité de l’installation, pour une parfaite maîtrise de la consommation d’énergie d’appoint.

 
Intégration des capteurs solaires
 
L'intégration des panneaux solaires est un élément important dans l'installation d'un système solaire thermique. La pose des capteurs solaires peut être réalisée sur le toit, en façade ou au sol.
 
Il est tout à fait possible d'intégrer un chauffe-eau solaire individuel à un équipement déjà existant dans un logement.
 
Les panneaux solaires peuvent être installés partout en France, et fonctionnent au Nord comme au Sud.
 
Dimension des équipements solaires
 
Tout comme l'intégration des capteurs solaires, leur inclinaison et orientation sont des éléments essentiels dans les étapes d'installation.
 

La taille du ballon doit par ailleurs être adaptée à la consommation d'eau chaude des propriétaires. En effet, la dimension de l'installation varie en fonction du nombre précis d'utilisateurs dans la maison, afin d'assurer un fonctionnement optimal du système.

Pour tous les dispositifs, l'énergie d'appoint (bois, électricité, fuel, gaz) reste nécessaire, de manière intégrée ou indépendante

 

Le tableau ci-dessous vous renseigne sur le dimensionnement approximatif du ballon et des capteurs d'un chauffe-eau solaire individuel, et ce en fonction de votre zone géographique. Votre installateur Qualisol se chargera d'affiner cette donnée lors de l'étude de votre logement. 

Différentes méthodes existent pour maîtriser les surchauffes des capteurs en période estivales, et permettent ainsi d'éviter la dégradation du matériel.

 

Souvent installé en résidence neuve, il est tout à fait possible d'intégrer un système solaire thermique à un équipement déjà existant dans un logement.


Le Solaire Photovoltaïque


Les panneaux photovoltaïque permettent de transformer les rayons du soleil en électricité afin d'alimenter les équipements électriques de la maison, et de réaliser de véritables économies d'énergies.

 




Panneaux solaires photovoltaïques : un système fiable

 

Des cellules photovoltaïques, assemblées pour former un panneau photovoltaïque (appelé aussi capteur ou module photovoltaïque), recoivent les rayons du soleil.


Au contact des "photons" qui composent cette lumière et grâce aux matériaux semi-conducteurs du panneau (le plus souvent du silicium), les "électrons" présents dans les cellules s'activent et créent un courant électrique, transformé ensuite en courant alternatif adapté pour le réseau public d'électricité.
 

On distingue clairement 3 éléments principaux dans un système solaire photovoltaïque :

  • Les panneaux solaires, placés généralement en toiture pour recevoir la lumière du soleil,

  • L'onduleur, qui transforme le courant continu provenant des cellules photovoltaïques en courant alternatif, prêt à être injecté au réseau,

  • Les disjoncteurs et compteurs, permettant de réguler et mesurer la consommation d'électricité de la famille.

 

Devenir producteur d'électricité solaire


Une fois l'électricité produite par vos panneaux solaire photovoltaïques, vous avez plusieurs possibilités concernant son utilisation, à savoir :
 

  • Vendre la totalité de votre production aux distributeurs d'électricité tels qu'EDF,

  • Vendre le surplus d’électricité après votre consommation personnelle,

  • Autoconsommer l'électricité produite en site isolé.


Vendre sa production d'électricité solaire


La solution la plus répandue consiste à vendre la totalité de sa production d'électricité photovoltaïque au lieu de la consommer.


Pourquoi ? Cela vous permet de bénéficier d'un tarif d'achat par les distributeurs supérieur au prix d'achat destiné aux consommateurs.

Pour vendre votre production d'électricité photovoltaïque, il vous faut établir une demande de raccordement au réseau public d'électricité avec attestation sur l'honneur, permettant de déterminer le régime tarifaire applicable pour l'achat de l'électricité produite.


Un contrat d'obligation d'achat d'une durée de 20 ans devra alors être signé avec le distributeur d'électricité choisi pour acheter votre production.


Le Chauffage Piscine


Une piscine chauffée est trois fois plus utilisée qu'une non chauffée!

 




Une piscine à vivre dés les premiers beaux jours

 

Quand les premiers rayons de soleil s'installent, l'envie de profiter de la piscine gagne. malheureusement l'inertie thermique fait que l'eau de votre piscine reste froide. la solution : la pompe à chaleur pour profiter de votre piscine des premiers aux derniers beaux jours.


La technologie la plus économique pour chauffer l'eau de votre piscine.

Grâce au principe thermodynamique, une pompe à chaleur consomme 1kW pour une puissance de chauffage de 5kW, c'est le système de chauffage qui offre le meilleur rapport coût/efficacité. Le coût d'utilisation d'une pompe à chaleur d'une piscine de 50 m3 s'établit à moins de 2 euros.


La pompe à chaleur, mode d'emploi

La pompe à chaleur capte les calories présentes dans l'air et les restitue à l'eau de votre piscine.


Une eau à bonne température tout le temps

Dès que la température de l'air ambiant dépasse 10°c, vous pouvez régler au degré près grâce à l'afficheur digital, la température d'eau désirée jusqu'à 30°c. pour un confort de baignade optimal nous vous préconisons une eau comprise entre 26°c et 28°c, température des mers tropicales.


Conseils d'utilisation

Pour profiter au mieux de votre piscine et optimiser vos économies d'énergie, nous préconisons d'associer à l'utilisation de la pompe a chaleur, l'utilisation d'une couverture de piscine hors des heures d'utilisation. Vous limiterez ainsi son refroidissement et l'évaporation naturelle de l'eau de la piscine.


Chauffer la piscine

L 'utilisation d'un systeme de chauffage est simplifié à sa plus simple expression, après un réglage du système by-pass, il suffit de mettre le chauffage en marche

  • Il s'arrête lorsque la température est atteinte

  • Il se remet en route automatiquement lorsque la température est trop basse

  • il se coupe en cas de problème (manque d'eau, problème du circuit frigorifique)


Les Aides


Attention: toujours en vigueur pour 2016, seuls les artisans titulaires de la mention professionnelle ( RGE ) “ Reconnu Garant de l’Environnement “ pourront réaliser des travaux d’économie d’énergie qui permettront aux particuliers de bénéficier de l’Eco- prêt à taux zéro, du crédit d’impôt, de la prime énergie…

 




Le Crédit d'Impôts Transition Energétique 2016 (CITE)

 

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400 € par personne à charge.

Ce plafond s’apprécie sur une période de cinq années consécutives. Le contribuable qui effectue des dépenses à plus de 5 ans d’intervalle pourra bénéficier du plafond à deux reprises.

Pour info si vous ne payez pas d’impôt sur le revenu, c’est donc l’état qui vous payera les 30 % de crédit d’impôt dont vous avez droit.

Le crédit d’impôt est calculé sur le montant des dépenses éligibles, déduction faite de certaines aides et subventions reçues par ailleurs (sauf primes économie énergie qui sont cumulable avec le crédit d’impôt et l’ECO PTZ 2016 ).

 

La TVA réduite


Un taux de TVA réduit de 5,5 % pour 2016 uniquement pour les travaux de rénovation énergétique (pose, installation et entretien de matériaux et équipements d’économie d’énergie : chaudière à condensation, pompe à chaleur, isolation thermique, appareil de régulation de chauffage ou de production d’énergie renouvelable etc…, en fait les travaux éligibles au crédit d’impôt Développement Durable (CIDD) bénéficie de ce taux réduit à 5,5 %.
 


L'Eco Prêt à taux zéro 2016


L’Eco Prêt à taux zéro 2016 est destiné à financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique des logements achevés avant le 1er janvier 1990 à usage de résidence principale. Comme le Prêt à taux Zéro qui est destiné à l’acquisition de la résidence principale, l’ECO prêt à taux 0 % aidé par l’Etat est accordé par différents établissements de crédit.


Cette aide financière appelée Eco Prêt à taux zéro 2016, vise à encourager la réalisation de travaux importants permettant de faire diminuer sensiblement la consommation énergétique destinée au chauffage des logements anciens les moins performants.

N'hésitez plus, contactez nous !


Nous sommes à votre disposition pour vous renseigner et vous établir une offre gratuite personnalisée

04.90.23.67.56 - 06.37.87.19.21

Avignon

Bât.C2 - CREATIVA
Technopôle AGROPARC
200, rue Michel de Montaigne
BP41223
84000 AVIGNON